|
  • Playlist
Title
Artist
Genre
Length
Playlist save clear
Votre playlist est vide

Areski Belkacem

Basé à

France

partager artiste

Partager

Biographies

Biographie en français par Benoît Mouchart ( en anglais cliquez sur more )

Percussionniste et guitariste, chanteur et comédien, Areski Belkacem est surtout un mélodiste inspiré qui baigne depuis l’enfance dans une atmosphère musicale éclectique. Il a en effet grandi à Versailles, dans un restaurant où ses parents d’origine Kabyle accueillaient fréquemment la crème des musiciens algérois. Adolescent, il a souvent assisté aux répétitions des concerts de l’Olympia de Piaf, les Beatles ou Brel dans la grande salle du cinéma Cyrano. Avant son passage sous les drapeaux, il écumait les caves de Saint-Germain avec ses baguettes pour participer à des jam-sessions.

Après son service militaire, il est parti en tournée sur les routes de France et a proposé ses services de musicien polyvalent dans différents clubs de rock et de jazz. Quand il jouait de la batterie dans ces boîtes, il n’était pas rare que ses partenaires lui disent ; « pourquoi tu swingues ? De toute façon, on sortira à la même heure ». Mais Areski Belkacem n’est pas un fonctionnaire du tempo : il ne vit plus que pour et par la musique depuis ce jour où, alors qu’il attendait le bus pour se rendre à son triste boulot de dessinateur industriel, il a décidé, comme une illumination soudaine, que sa vie était ailleurs….

En 1969, il enregistre le disque Higelin & Areski. Sa voix apparaît notamment dans la chanson Remember, dont il a également composé la musique. C’est à l’occasion de l’enregistrement de cette chanson qu’Areski Belkacem fait la rencontre, déterminante, de Brigitte Fontaine. Dès 1969, avec Fontaine et Higelin, il crée, Niok, un spectacle partiellement improvisé qui reste des mois à l’affiche au Théâtre du Lucernaire, à Paris. La même année, au Théâtre du Vieux-Colombier, il accompagne Brigitte Fontaine et L’Art Ensemble of Chicago dans le spectacle Comme à la radio, bientôt prolongé par l’enregistrement d’un disque éponyme, couronné dès sa sortie par le prix de l’Académie Charles-Cros. Quelques décennies plus tard, Comme à la radio est, à l’instar d’Histoire de Melody Nelson de Gainsbourg et Vannier, l’un des rares disques français qui soit aujourd’hui unanimement salué comme un monument de l’histoire musicale à l’étranger, et plus particulièrement en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et au Japon…

En 1970, Areski Belkacem enregistre son premier disque solo Un Beau Matin chez Saravah et il est également le héros du long métrage Ça va, ça vient de Pierre Barouh. A la même époque, il participe en tant qu’acteur et musicien au Centre international de recherche théâtrale de Peter Brook. Dans les années 1970, il forme un singulier duo artistique avec Brigitte Fontaine, n’hésitant pas à mêler théâtre et chanson. Précurseur du courant low-fi, le tandem Areski-Fontaine tourne le dos aux artifices technologiques et aux orchestrations opulentes pour révéler une interprétation plus émotionnelle, proche de l’énergie brute et de la nudité fragile de l’improvisation, mais également des musiques populaires. L’influence de la musique africaine et des chansons traditionnelles françaises apparaît en filigrane sur de nombreux titres des disques L’incendie, Le Bonheur et Vous et nous.

Dans les années 80, Areski Belkacem se consacre principalement au théâtre avec la création de Acte 2, une pièce de Brigitte Fontaine qu’il interprète en duo avec celle-ci. L’album French Corazon consacre le retour du musicien en 1990. Depuis lors, Areski Belkacem est toujours le compositeur principal de Brigitte Fontaine.

Parallèlement à son activité dans le domaine de la chanson française, Areski Belkacem est, en collaboration avec son fils, Ali Belkacem, le compositeur de musiques de films (Jeunesse dorée et A Mort la mort, notamment) ou de pièces de théâtre (Une liaison transatlantique). Sur une idée de Zep et Benoit Mouchart, il crée chaque année depuis 2005 la musique des « Concerts de dessin », un spectacle présenté dans le cadre du Festival International de la bande dessinée d’Angoulême qui propose la création, en direct, sur grand écran et en musique, d’une bande dessinée originale.
Areski Belkacem a également collaboré avec des musiciens aussi divers que Sonic Youth, Antoine Duhamel, Matthieu Chedid, Georges Moustaki, Jean-Claude Vannier et Turzi, entre autres. Depuis quelques années, il a repris ses études à la Schola Cantorum pour parfaire son savoir musical.

English :

BIOGRAPHY by Benoit Mouchart

Areski Belkacem is a percussionist, guitarist, singer and actor, but above all he is a gifted composer of melodies whose immersion in an eclectic musical atmosphere dates from childhood. He grew up in Versailles, where his parents, who hailed from Kabylie, Algeria, would frequently receive the best Algerian musicians in their restaurant. As a teenager he would often go and listen to Edith Piaf, the Beatles or Jacques Brel rehearsing in the Cyrano cinema for their concerts at Olympia, the famed Paris venue. Before he was called up, he would scour the basement clubs of Saint-Germain to take part in jam sessions.

After his military service he went on the road in France, offering his services as a polyvalent musician in various rock and jazz clubs. When he played the drums in those places, his fellow musicians often asked him: «Why so much swing? We’ll finish at the same time in any case». But Areski Belkacem is no slave to tempo. He has lived for and through music ever since the day when, waiting for a bus to go to his dreary job as an industrial designer, he had a sudden flash that his life was elsewhere.

In 1969 he recorded the album Higelin & Areski with renowned French singer-songwriter Jacques Higelin. His voice features in the track Remember, for which he composed the music. While recording the song, Areski Belkacem met Brigitte Fontaine, an avant-garde singer and performer who would become his lifelong partner. The same year he, Brigitte Fontaine and Jacques Higelin created a partly improvised show, Niok, which ran for months at the Théâtre du Lucernaire in Paris. He also accompanied Brigitte Fontaine and the Art Ensemble of Chicago at the Théâtre du Vieux-Colombier in Comme à la Radio, which was soon recorded as an eponymous album, and it won the Académie Charles-Cros prize as soon as it came out. Over the intervening decades Comme à la Radio has remained one of very few French albums to be unanimously qualified outside France as monuments of musical history – together with Serge Gainsbourg’s Histoire de Melody Nelson, arranged by composer Jean-Claude Vannier. This is particularly so in Britain, the United States and Japan.
In 1970 Areski Belkacem recorded his first solo album, Un Beau Matin, with the Saravah label, and he also played the lead role in Ça Va, Ça Vient, a full-length film by Pierre Barouh. At that time he also took part as both actor and musician in Peter Brook’s International Centre for Theatre Research. During the 1970s he and Brigitte Fontaine were a singular artistic duo who had no qualms about mixing theatre and singing. A precursor of the lo-fi current, the Areski-Fontaine duo rejected technological artifices and opulent orchestrations in favour of a more emotional interpretation, close to the raw energy and fragile exposure of improvisation, but also to popular music. Hints of the influence of African music and traditional French ballads are to be found in many of their records: L’Incendie, Le Bonheur and Vous et Nous.

During the 1980s Areski Belkacem mainly worked in theatre, appearing with Brigitte Fontaine in Acte 2, a play she wrote. Then, in 1990, he released the album French Corazon which marked his return as a musician. He has remained Brigitte Fontaine’s main composer ever since.

In parallel with his work in the French ballad tradition, Areski Belkacem also composes film music with his son, Ali Belkacem, including notably for Jeunesse Dorée and A Mort la Mort, as well as for plays, including Une Liaison Transatlantique. Every year since 2005 he has written the music for Concerts de Dessin, a show presented annually at the Angoulême International Comics Festival. It is based on an idea from cartoonist Zep and Benoit Mouchart, the Festival’s director, in which an original comic strip is created live on a large screen to a musical accompaniment. Areski Belkacem has also worked with a diverse variety of musicians, including Sonic Youth, Antoine Duhamel, Matthieu Chedid (M), Georges Moustaki, Jean-Claude Vannier and Turzi, among others. A few years ago he returned to study at the Schola Cantorum music school in Paris to perfect his musical knowledge.
view all 5 tracks 5 Tracks Found
JouerAjouterTéléchargerPlus +
Album: Le Triomphe De L'Amour
Genre: Chanson, Pop
humeur: Calm, Sultry
Droits contrôlés: Publishing only
JouerAjouterTéléchargerPlus +
Album: Le Triomphe De L'Amour
Genre: Chanson, French (Feel), Pop
humeur: Calm
Droits contrôlés: Publishing only
JouerAjouterTéléchargerPlus +
Album: Le Triomphe De L'Amour
Genre: Chanson, Pop
humeur: Eerie, Exotic, Playful
Droits contrôlés: Publishing only
JouerAjouterTéléchargerPlus +
Album: French Corazon
Genre: Chanson, Pop
humeur: Reflective
Droits contrôlés: Publishing only

Placements récents

A mort la mort de Romain Goupil

vidéoclip

Areski Belkacem - Les Fraises - 2011
add private note Notes privées

Cliquez ici pour ajouter une note privée. Les notes privées seront vues par vous seulement.

add comment Commentaires

Cliquez ici pour ajouter un commentaire. Les commentaires seront vus par tous.

©2019 MusicSales FR. All Rights Reserved.
Powered by Synchtank® V2.9 | Patents Pending
Connect with us
Ce service respecte le droit d’auteur. Tous les droits des auteurs des œuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site, sont réservés. Sauf autorisation expresse, toute utilisation des œuvres autres que le téléchargement dans le cadre du cercle de famille sont interdites.